• Tout a commencé aux aurores...je dirais même avant l'aurore!

    6h, debout au son du cor de chasse (rho, ça va! J'déconne!)

    A 7h30, Namoureux s'en va. Il revient quelques instant plus tard pour me dire de faire attention parce que le sol s'est transformé en patinoire. Pas de soucis, je ferai attention!

    20 minutes plus tard, me voici à mon tour dehors avec un P'tit Loup dans les bras. Je prend mille précautions et je constate que, ça va, ça glisse pas trop! J'arrive sans peine à la voiture où j'installe P'tit Loup. 

    C'est parti pour aller chez la nounou!

    Arrivée sur place, je sors de la voiture et ZOU! La cour est une vraie patinoire! Je me rattrape de justesse à la portière de la voiture! Je sors P'tit Loup de la voiture et là, je crois que je ressemble à une funambule sur son fils. J'avance si doucement qu'on pourrait croire que je risque de tomber 30 mètres à chaque pas. 

    J'arrive sans trop d'encombre à la porte de la maison. P'tit Loup est en sécurité! Je papote avec la nounou qui me dit que les routes sont hyper glissantes ce matin et que c'est super dangereux! Parfait! Moi qui adore conduire dans ces conditions, me voilà rassurée!

    Je m'accroche au volant, je suis tendue comme un string!

    Mais tout va bien, j'arrive en un seul morceau à destination et, comble de mon bonheur, j'arrive à temps pour chopper mon train! Youhou!

    Aussitôt dans mon train, je me plonge dans mon bouquin. Un thriller. J'adore! Je voudrais m'y plonger pendant des heures. Et n'en sortir que quand je connaîtrai la fin. 

    Mais non, le train est arrivé et, frustrée, je dois fermer mon livre.

    J'arrive au boulot. Je lis mes mails...ça y est! Y'en a un qui me met en rogne! Pas possible d'être aussi c** que ça! Pov' imbécile! Grrrr!

    Bon, pas le temps de m'appesantir là dessus, il me faut continuer : j'ai un dossier à boucler avant 10h.

    10h15, mon dossier est bouclé. Je m'en vais à un salon, genre salon de l'étudiant. J'y rencontre des lycéens et je leur parle de mon boulot pendant près de 2h. J'engouffre ensuite mon déjeuner pour retourner au boulot où, là encore, je reçois les lycéens pour continuer à leur montrer ce que je fais.

    15h30, ça y est, j'en ai fini avec les lycéens! J'ai une heure devant moi avant de recevoir des clients. J'en profite pour avancer sur un dossier que je dois rendre le lendemain.

    17h, mes clients ne sont toujours pas là et j'apprend qu'ils ne viendront finalement pas. Je boucle mes affaires et je cours pour attraper mon train.

    Je me replonge dans mon thriller. Il me tient en haleine. Je connais bien cet auteur et je me demande ce qu'il me réserve pour la fin de ce livre. Mais je n'ai pas le temps de le savoir, déjà, le train s'arrête pour vomir son flot de voyageurs arrivés à destination.

    Je monte dans la voiture et je pars pour la maison.

    18h15, arrivée sur place, je retrouve mes hommes. 

    Je m'octroie 15-30 minutes pour m'amuser avec P'tit Loup.

    Et puis c'est l'heure de la douche. P'tit Loup s'amuse comme un fou dans la baignoire. Mais il est déjà temps de ressortir pour aller dîner. P'tit Loup commence à fatiguer. Pas facile de le nourrir!

    20h, le voilà nourrit, changé, au lit!

    Pas le temps de se poser des questions, il faut se mettre à la cuisine pour se préparer de quoi dîner. Bien sûr, ma recette indique un temps de préparation de 30 minutes...45 minutes après je commence tout juste à entrevoir la fin de mon plat! Je ne sais pas comment ils se débrouillent pour calculer le temps de préparation, je met toujours plus de temps que prévu!

    20h45, on se met à table.

    Mon thriller me trotte dans la tête! J'ai envie de connaître la suite.

    On mange. Rapidement, je fais un peu de rangement dans la cuisine, le minimum vital parce que j'ai décidé de m'accorder cette soirée. 

    21h30, enfin, j'entrevois la fin de la journée.

    Je monte faire un brin de toilette. Je prend une bonne douche bien agréable. J'étend une lessive et je vois l'heure qui tourne. Je me demande si je vais arriver à me trouver un moment pour lire ou si je vais me laisser emporter par Morphée.

    21h50, me voilà au lit, avec mon thriller!

    Je suis bien calée sous ma couette, mon livre en main. Je pars dans un autre univers, je suis plongée en plein suspens...J'adore!

    Mais voilà, l'heure tourne et le réveil sonne demain matin. Alors il faut renoncer à connaître la suite, refermer le livre pour pouvoir fermer les yeux et être en forme le lendemain.

    Je pose donc mon livre sur la table de chevet et je m'imagine déjà être le lendemain, dans le train, pour pouvoir lire mon livre!

     


    6 commentaires
  •  

    Bon, alors à la demande de Soso, voilà une photo (prise sur le net) de la tour d'apprentissage que P'tit Loup a reçu. Et voyez comme P'tit Loup est ravi de monter dessus!

    Et pour répondre à la question de Petit Bonheur, non, P'tit Loup ne marche pas encore. Il n'en voit pas l'intérêt, vois-tu! Il est ultra rapide avec son quatre pattes, donc franchement, à quoi ça sert de se mettre à deux pattes? C'est bien trop d'effort pour si peu! Il se met debout plus vite que son ombre pour attraper quelque chose ou pour grimper quelque part...mais pas pour marcher!

     

    Vu que j'avais en prévision un weekend tranquilou, j'avais décidé de glandouiller tout le samedi! Piscine avec P'tit Loup, balade avec Namoureux et P'tit Loup (sous la neige/grésille, avec un sacré dénivelé...surtout avec la poussette!), lecture...bref, glandouillage!

     

    Du coup, dimanche, j'ai pas touché terre! Il a fallu rattraper le glandouillage de la veille! Faire des lessives, faire les comptes mensuels, les courses, la cuisine pour le jour-même et pour le lendemain (pour assurer un déjeuner à P'tit Loup et un dîner pour les parents puisqu'avec le judo je n'ai pas le temps/courage de cuisiner en rentrant à 21h!) et tout ça avec un P'tit Loup qui n'était pas en forme et donc qui demandait beaucoup d'attention.

    Et oui, P'tit Loup n'était pas en forme. Il a beaucoup dormi (des nuits de 12h plus 7h de sieste dans la journée...) mais pas d'un sommeil réparateur et serein. Pas mal de réveils grognons et il n'a pas beaucoup mangé dans la journée.

    ça avait l'air mieux aujourd'hui! On verra ce que nous racontera la nounou ce soir!

     

    Evidemment, je n'ai pas eu le temps de faire tout ce que je voulais faire! Bien sûr! Bon, ok, j'avais une liste de choses à faire aussi longue que le bras! Mais quand même!

    En tout cas, ça fait du bien de glandouiller un peu!

    Allez, je vous laisse et je retourne bosser!

     


    7 commentaires
  • ça y est! Le weekend arrive!

    En plus, ça va être un weekend tranquilou! Pas grand chose de prévu! Piscine pour demain matin et puis basta (si on oublie les courses et le minimum vital en terme de ménage-lessive-repassage-etc.)

    Donc glandouille au programme! Rhà! ça va faire du bien!

    Bon, ok, j'ai probablement le réveil prénommé P'tit Loup qui va se mettre en marche à 6h voire 6h30 si je suis chanceuse et je n'aurai (toujours) pas droit à une grasse mat'...mais ça va quand même faire du bien de se la couler douce!

    Avec un peu de chance, il fera beau ce weekend et on pourra mettre le nez dehors! A voir...je n'ai pas encore regarder les prévisions météo et je ne sais pas à quelle sauce on sera mangé!

     

    P'tit Loup a reçu sa tour d'apprentissage hier! On est super content!

    Il a déjà compris comment fallait monter dessus. Pour descendre, il n'est pas encore opérationnel. En fait, il ne voit pas l'intérêt de descendre de son perchoir. Et si vraiment on insiste, il préfère tendre les bras vers papa ou maman plutôt que de descendre par ses propres moyens. C'est bien plus cool!

    J'ai un panier de bouffe qui doit m'être livré demain. Je vais donc faire pas mal de cuisine ce weekend...ça va peut-être lui plaire d'être à la hauteur du plan de travail pour voir ce que je fais! Attention à ne pas laisser traîner un couteau! 

    Je l'imagine déjà balader sa tour d'apprentissage de partout dans la maison pour atteindre ce qu'on met en hauteur pour qu'il ne casse rien par exemple...ça va être rigolo! Mouarf mouarf mouarf!

     

    Bon, sur ces bêtises, je vous laisse! Je vais aller faire un petit tour sur vos blogs, ça fait longtemps que je n'y suis pas allée!

     

    Bon weekend à toutes et à tous!


    5 commentaires
  • Je rentre du boulot. Je suis heureuse à l'idée de retrouver mes hommes. Ca fait depuis ce matin que j'attend ce moment où on sera à nouveau tous réunis!

    Il me reste 5 minutes à faire en voiture quand je me retrouve au cul d'un bouchon. Bizarre! Il n'y a jamais de bouchon par ici! Il y a du avoir un accrochage!

    On est à l'arrêt total.

    J'ai du faire 500m en 15 minutes.

    Ce n'est pas un simple accrochage!

    Il y a je ne sais combien de voitures de pompier. Les gyrophares clignotent dans tous les sens. De nouvelles voitures de secours arrivent en renfort.

    J'ai le ventre qui se sert.

    Je suis tendue.

    Voir un accident de voitures me fait toujours cet effet. Et plus l'accident est gros et plus je suis tendue. J'ai les jambes qui tremblent, les mains crispées sur le volant. Je veux essayer de voir pour savoir combien de temps je vais encore rester dans les bouchons mais je sais que si je vois un bout de voiture démolie, je serais encore plus tendue, nerveuse.

    Je vois que Namoureux m'a appelé. Peut-être se demande-il pourquoi je ne suis pas encore rentrée. J'écoute le message et j'apprend qu'il est parti en vadrouille avec P'tit Loup. Il ne me dit pas où ni pourquoi il me dit simplement qu'il me racontera tout ça à son retour. J'essaye de faire des hypothèses, histoire de m'occuper l'esprit.

    Enfin, j'ai la possibilité de quitter la route principale et prendre une petite route de campagne qui ne me fera pas passer devant l'accident. 

    Bien sûr, tout le monde à la même idée que moi. Tout le monde se retrouve sur la petite route de campagne. C'est le bordel! Ces routes ne sont pas prévues pour recevoir autant de monde à la fois. Les voitures ne se croisent que difficilement, on est obligé de se mettre sur le bas-côté pour laisser passer et certaines voitures patinent et ont du mal à repartir. Les démarrages en côté se font légion. Les voitures pilent, crissent, patinent, les phares m'aveuglent.

    Mes jambes tremblent de plus en plus, je suis de plus en plus crispée sur mon volant.

    Enfin, j'arrive à la maison.

    Namoureux et P'tit Loup ne sont pas là.

    Une terrible peur m'étreint. 

    Je regarde l'heure à laquelle Namoureux m'a appelé. Je fais quelques rapides calculs et j'en déduis qu'il m'a appelé peu de temps avant que l'accident ai eu lieu. Je lui ai envoyé un sms quand j'étais dans les bouchons et il ne m'a pas répondu. Je ne suis pas passée devant l'accident et je ne sais pas quelles voitures étaient en cause.

    J'ai mal au ventre.

    J'essaye d'appeler Namoureux.

    Il ne répond pas.

    J'ai peur.

    Je n'arrive pas à me raisonner.

    Non.

    Pas mes hommes.

    J'ai mal.

    J'ai peur.

    Heureusement, Namoureux me connaissant m'a appelé très rapidement pour me dire que tout allait bien pour eux. Ils sont effectivement passé sur la route très peu de temps après l'accident mais eux, ils vont bien. Ils vont être bloqués dans les bouchons et je ne sais pas quand je les verrai...mais ils vont bien. C'est tout ce que je demandais.

    Des larmes de soulagement se mettent à couler un peu, à flot, à torrent.

    Mes hommes vont bien.

    Putains de peur de la voiture! Combien de larmes feras-tu encore couler chez moi?

    Je laisse aller mes doigts sur le clavier, mes larmes s'arrêtent, la peur s'en va, tout va bien!


    5 commentaires