• ça va mieux!

    Oui, le fait d'avoir enlevé le lit à barreaux à P'tit Loup ne s'est pas passé aussi simplement que nous l'espérions!

    La première nuit, il a eu du mal à s'endormir! Il n'arrêtait pas de pleurer! Mais pas le genre de pleurs qu'il nous sort quand il n'a pas envie de dormir! Je les ressentais plus comme un mal-être, une inquiétude. On avait l'impression qu'en enlevant les barreaux, on lui enlevait son sentiment de sécurité! Je ne m'attendais pas à ce genre de réaction! Plusieurs fois, je suis allée le voir et je le trouvais sur son matelas avec des grosses larmes qui coulaient sur ses joues. Il s'arrêtait quand j'étais là et recommençais dès que je repartais. A force de patience et d'explication, de bisous et de paroles douces, j'ai essayé de le rassurer et il a fini par s'endormir.

    Le lendemain, rebelote. Mais les pleurs ont duré moins longtemps.

    Et petit à petit, il s'est habitué à cette nouvelle disposition sans barreaux.

    Et hier, je l'ai entendu se relever, trifouiller dans son coffre à jouets, tambouriner contre la porte et finalement s'installer sur son matelas pour aller dormir. Il n'y a eu aucun pleurs! Victoire!

    Je crois que P'tit Loup, comme un grand, a surmonté sa peur et le voilà maintenant prêt à dormir dans un lit de grand!

     

    Bon, par contre, il va y avoir une autre étape : changer la disposition de sa chambre puisque son nouveau lit (que nous récupérons ce soir) ne rentrera pas là où le lit à barreaux était installé!

    Il va donc falloir réaménager tout ça. En espérant qu'il ne sera pas aussi déstabilisé!

    Et l'étape ultime sera d'installer le matelas sur le lit, une fois qu'il aura bien compris qu'il ne peut pas se mettre n'importe comment sans risque de chute!

     

     

     

     

    Hier soir, il nous est arrivé une sacré aventure!

    Alors que je faisais un peu de rangement dans la cuisine après le dîner, Namoureux est parti arroser notre jardin. Puis, il revient me voir et me demande de sortir pour qu'il montre quelque chose.
    Intriguée, je le suis.
    Et là, qu'est-ce que je vois? Une vache!

    Bon, ok, des vaches, y'en a plus d'une autour de chez nous, sauf que celle-ci faisait du tourisme!

    Elle était partie en vadrouille! 

    Et vas-y que je vais par-là, ou alors par ici et que vaut l'herbe là-bas?

    La nuit tombait, la vache se promenait sur la route en plein tournant, sans aucune visibilité pour les véhicules qui arrivaient. 

    Namoureux part donc à la chasse à la vache pour essayer de la remettre dans son enclos.
    Moi, de mon côté, j'essaye de joindre la seule agricultrice du coin que je connais pour savoir à qui appartient cette fugueuse...pas de réponse!

    Alors j'observe Namoureux qui fait un pas de danse avec la vache!

    Il est bientôt rejoint par la propriétaire de la bestiole (prévenue sans doute par le Saint Esprit) et les voilà tous les deux qui unissent leurs efforts pour ramener la vache dans son près! 

    J'espérais secrètement que Namoureux allait me ramener un steak pour demain soir...mais non! Même pas! La vache est retournée chez elle et Namoureux est rentré bredouille!

     

     

    Au bureau, le travail est plus cool. J'ai moins de chose à faire et je peux m'organiser comme je veux pour m'occuper intelligemment! Nous sommes passés en horaire d'été ce qui me permet d'être de retour auprès de mes hommes à 18h max tous les soirs...et ça fait un bien fou!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Juillet à 13:09

    Elle voulait partir en vacances cette vache..... elle ne voulait plus de barrières elle, alors que Ptit’Loup voulait lui ses barreaux pour le rassurer !!! Ah la vie parfois est mal faite LOL

    Bon, une étape de franchit pour le sommeil de Ptit’Loup, maintenant plus qu’à adopter le grand lit et vous serez tranquille pour un long moment.

    Si tu remontes une page de mon blog, j’ai mis une recette de pâte à tartiner, c’est peut-être celle-ci que ta maman faisait. Je faisais la pâte à tartiner pour mes enfants et maintenant je la fais pour mes petits enfants. Je m’abstiens d’en faire quand ils ne viennent pas à la maison car j’aime trop ça et ce n’est pas bon pour les kilos....... 

    Bonne continuation. Biz. Aline

    2
    Mercredi 18 Juillet à 13:42

    Elle s'était sûrement perdue la vache !!! c'est bien d'avoir tes soirées à 18 heures avec tes hommes..  bon mercredi la miss gros bisous !

    3
    Mercredi 18 Juillet à 18:16

         Je .ne me souviens plus de cette étape chez mes enfants mais je crois que mon fils aîné voulant un petit frère,il lui fut dit que ce ne serait possible que s'il lui laissait le lit .

    Bonne soirée avec tes hommes.

    sabine

    4
    Mercredi 18 Juillet à 19:41

    Bonsoir Obou

    Elle avait envie de changé d'air cette vache happy!

    C'est un passage assez difficile pour tout le monde , les petits lits à barreaux rassurent l'enfant , le grand lit est source d'angoisse les 2 , 3 premiers jours , ensuite l'enfant est tout heureux .

    Je te souhaite une très bonne soirée.

    Gros bisous

    5
    Vendredi 20 Juillet à 08:18

    J'adore l'épisode de la vache, ce devait être vraiment amusant.
    Mais il est vrai qu'elle représentait un grand danger. Enfin moi j'ai souri en imaginant ton amoureux courir après la vache !

    Oui BB s'y fera comme tous les bébés, tout dépend de la personnalité de chacun en fait. Les miens étaient sur des lits superposés et c'était la bagarre à qui dormirait en haut !

    Gros bisou

    6
    Dimanche 22 Juillet à 11:25

    En zone rurale c'est courant et les proprios ne sont pas toujours attentifs.

    J'ai connu ces désagréments avant de mettre des portails pour que ces dames aillent chez le voisin ! Mdrrrr

     Bravo à ton fils les enfants à qui on explique les choses comprennent rapidement.

    Bon dimanche.

    7
    Lundi 23 Juillet à 10:12

    Coucou Obou

    La vache est elle revenue ?winktongue

    Je te souhaite une belle semaine.

    Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :