• Mais c'est bien sûr!

    Jeudi soir, je suis seule avec les deux loustics.

    P'tit Tigre et moi allons chercher P'tit Loup à l'école puis nous allons faire un tour sur le chantier qu'il y a juste à côté de chez nous. Des pelleteuses, de la terre, des gros cailloux, des camions...il n'en faut pas plus pour faire le bonheur de P'tit Loup!

    Puis on rentre à la maison, je m'installe dehors pour faire une tarte aux prunes. P'tit Tigre gazouille dans son transat. P'tit Loup s'amuse dans la terre...mais il me rejoint bien vite pour observer la confection d'une tarte aux prunes! Il s'en pourlèche les babines par avance.

    Il me faut ensuite rentrer dans la maison pour enfourner la tarte et préparer le reste du dîner : un plat de pâtes accompagnées de petits pois, de lardons, de champignons et de crème.

    Et tout à coup, tout s’accélère! P'tit Tigre commence à pleurer dans son transat. P'tit Loup veut toucher à tout malgré ses mains pleines de terre et l'eau pour les pâtes commencer à bouillir. Il faut choisir le plus urgent/important. Je décide d'embarquer P'tit Loup pour un lavage de mains...c'est rapide et après ça il pourra vaquer à ses occupations, ce sera un problème de réglé! P'tit Loup prend la chaise, monte dessus pour être à hauteur de lavabo et commence à se laver les mains. J'en profite pour verser mes pâtes dans l'eau chaude. C'est à ce moment que P'tit Loup se fait pipi dessus! Une belle marre de pipi dans la cuisine! 

    Nous sommes donc maintenant face aux problèmes : P'tit Tigre pleure parce qu'il a faim et qu'il est fatigué, P'tit Loup pleure parce qu'il a fait pipi dans la cuisine, une grosse flaque est apparue auprès de l'évier, une chaise trempée, un P'tit Loup tout aussi trempé et mes pâtes à surveiller! Sans oublier les petits pois à cuire...heureusement que j'avais eu la bonne idée de prendre un peu d'avance et de cuire les lardons et les champignons!

    Tout est sous contrôle.

    Je sors en quatrième vitesse la serpillière et je nettoie le plus gros. Je charge ensuite P'tit Loup de fignoler (devant son enthousiasme, la quasi totalité de la cuisine sera passée à la serpillière!) pendant que je console son frère tout en surveillant mes pâtes. J'embarque ensuite fissa P'tit Loup sous la douche, laissant P'tit Tigre dans son transat, juste après avoir pris 2 secondes pour égoutter les pâtes.

     

    Le calme revient...

     

    Un calme de courte durée!

     

    Nous passons à table. P'tit Tigre au sein, P'tit Loup devant son assiette de pâtes et moi, je tente tant bien que mal de manger aussi.

    P'tit Loup mange ses pâtes sans problème...tout comme les lardons...et une fois qu'il ne reste plus que les champignons et les petits pois, il décrète que ce n'est pas bon et il arrête de manger!

    Je reste zen!

    P'tit Loup, pour me montrer son mécontentement se couche sur la table. Je lui demande de se tenir correctement et face à son "non" déterminé, je lui laisse le choix : il se tient correctement ou il va au coin. Il choisi le coin (oui, en ce moment, c'est son truc! Il préfère aller au coin plutôt que d'obéir du premier coup!) Et là, il se met à hurler comme il sait si bien faire!

    Il commence à venir à bout de ma patience. Je lui demande d'arrêter crier et j'ai pour toute réponse...un cri!

    J'embarque donc P'tit Loup (toujours avec P'tit Tigre accroché à moi!) dehors en lui disant qu'il n'a qu'à crier dehors (les voisins ne se sont pas encore plaint du bruit!) parce qu'il me casse les oreilles. Je lui demande de revenir à la maison quand il sera calmé.

    Tout est calme à la maison. P'tit Tigre et moi continuons à manger. 

    P'tit Tigre est rempli et je le repose dans son transat.

    Peu après, un P'tit Loup revient tout sourire! Me racontant qu'il est calmé, qu'il a vu des voitures, qu'il est prêt à manger ses légumes sans me faire une crise et patati et patata. La crise est aussitôt oubliée et il mange de bon coeur!

     

    Je racontais tout ça à ma frangine lui demandant pourquoi une deuxième paire de bras ne nous poussait pas lors d'une grossesse.

    La réponse fut sans appel : parce qu'il faudrait refaire toute sa garde-robe!

    Mais c'est bien sûr!!!!!


  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Septembre à 05:49

    J'imagine ta vie dans une BD. Je suis certaine que les albums auraient un immense succès !

    L'autre jour je rencontre une voisine qui reste persuadée que j'en ai vu de toutes les couleurs quand mes enfants étaient petits et que je devais être fatiguée.

    Ben non ! NON je n'étais jamais fatiguée… C'est maintenant qu'ils me fatiguent LOL

    Moi je trouve que tu t'en sors très bien y compris l'éducation.

    Bonne semaine ma puce

    Gros bisou

      • Lundi 23 Septembre à 07:43

        Illustrer mes récit dans une BD ou un album? C'est mon rêve! Mais à mon grand désespoir je ne sais pas dessiner!!

        Tu dis que je m'en sors très bien? Merci pour le compliment! :-D

    2
    Lundi 23 Septembre à 14:18

    Certain, tu t'en sors fort bien. Savoir garder son calme ! Oh là là, perso les crises de colère des enfants étaient difficiles à gérer. Moi aussi c'était le coin et comme je ne voulais pas leur taper dessus, j'avais une aide ..... c'était ma grande cuillère en bois de cuisine. Je la sortais et je m'en servais "style chef d'orchestre" tu vois. Je promettais une bonne tape avec.

    Je l'admets, parfois elle tapais les fesses. Mais c'était très psychologique ... sais-tu qu'ils s'en souviennent encore de ma cuillère en bois !

    Pas facile car souvent on se demande jusqu'où l'on peut accepter les colères et les mots ...
    Bisous et bonne semaine

    3
    Lundi 23 Septembre à 18:11

    J'admire la logique de ta soeur mais j'admire surtout ta patience et ton savoir faire pour une bonne éducation de ton ainé !

    Bon courage et bonne semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :