• Pas très réveillée la miss Obou ce matin!

    En arrivant sur le quai pour prendre le train , j'ai voulu valider ma carte de transport...et j'ai essayé de valider mon badge du bureau! Étonnamment ça n'a pas marché! Vous auriez vu ma tête quand je me suis rendue compte que ça ne faisait pas bip comme d'habitude! Mais pourquoi donc ça ne marche pas? Pffff! 

     

    Enfin bon bref...ce n'est pas pour ça que je venais vous causer ce matin!

    Comme l'indique mon titre je voulais vous parler de la malédiction qui me frappe : la terrible malédiction des chaussures! Je ne sais pas qui j'ai importuné, je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter une telle punition...mais je dois bien avouer que je regrette amèrement mon geste qui a, un jour, déclenché cette malédiction!

    Tout a commencé il y a plus d'un an...oui, oui, oui! Plus d'un an! Mais quand donc cela va-t-il s'arrêter?

    Que je vous explique : 

    L'année dernière, nous sortions d'un hiver rigoureux (l'hiver a été rigoureux? Je ne me souviens plus!) et le soleil nous réchauffait de ses doux rayons. Mes petits pieds réclamaient, à raison, un peu d'air et il était temps de troquer mes chaussures fermées d'hiver pour enfiler des chaussures ouvertes! Mais c'était mon premier été passé à ce nouveau travail et je n'avais pas encore de chaussures d'été adaptées à mon travail (je pense que si un jour j'arrive au boulot en tongs...je me fais lyncher sur place!) Je suis donc partie à la recherche d'une nouvelle paire de chaussures d'été qui puisse passer inaperçu dans le monde de culs coincés dans lequel je travaille!

    Une fois trouvé mon bonheur, je ne suis pas allée au boulot tout de suite avec ma trouvaille! Non! On ne va pas au boulot avec une nouvelle paire de chaussures au pied n'importe comment! Il faut analyser le planning, voir combien de temps nous allons passer debout dans la journée (ce temps est proportionnel au nombre de clients que je rencontre dans la journée!), savoir si on va faire du shopping pendant la pause déjeuner. Ben oui! Si on marche beaucoup avec nos magnifiques chaussures neuves à nos pieds...bonjour les ampoules! J'aurais de quoi illuminer Paris tout entier! 

    Il faut commencer par mettre ses jolis souliers pendant une journée tranquilou, puis augmenter petit à petit le nombre d'heures passées debout avant d'envisager d'aller faire du shopping chausser ainsi. 

    Alors voilà, l'été dernier j'analysais tous ces paramètres pour savoir quand je pourrai inaugurer mes jolies chaussures!

    Et le jour J est arrivé! Tout était au point! Pas de client en vue! Une journée assise au bureau...parfait pour mettre mes chaussures de cul coincé!

    Et le matin, au lieu de mettre mes chaussures d'hiver, je sors mes nouvelles chaussures d'été. Enfin un peu d'air sur mes petons! Le soleil va enfin arrêter de les narguer!

    C'était sans compter sur cette satanée malédiction des chaussures!

    Alors que je sors du travail après avoir passé la journée à mon bureau, jolies chaussures ouvertes aux pieds...il se met à pleuvoir! Premier jour que je mets des chaussures ouvertes depuis l'année précédente, je fête l'arrivée du soleil...et bam! Il pleut! Je glisse dans mes chaussures, je les salis, j'ai les pieds trempés...la malédiction de la chaussure me frappe pour la première fois!

     

    Un an après (donc il y a quelques semaines) je ressorts mes jolies chaussures d'été de l'année dernière et je m'aperçois qu'elles ne sont plus aussi jolies que ça! Elles sont abîmées de toutes parts! Vive la qualité! 6 mois aux pieds, si mois dans le garage...et elles sont bonnes pour la benne (encore un coup de la malédiction des chaussures?)! M'enfin, ça ira bien pour ce début d'été...le temps que je m'achète des nouvelles chaussures d'été qui fassent l'affaire avec mon job. J'ai trouvé mon bonheur quelques jours avant de partir en vacances.

    Et là, je rentre de vacances, je commence à analyser le planning pour savoir quand je vais pouvoir inaugurer mes chaussures sans risquer de faire concurrence à EDF avec mes ampoules. Et le jour tant attendu s'est présenté hier. C'était le jour idéal pour inaugurer mes nouvelles jolies chaussures. 

    Je passe donc la journée assise à mon bureau (oui, je sais, ma vie est passionnante!) avec, à mes pieds, l'objet de toutes les tortures (noooooooooooooooooooooooon! J'déconne! j'étais pas trop mal dans mes chaussures...enfin, ça reste des chaussures,  hein! Rien ne vaut le doux plaisir d'être pieds nus...et de se payer les pieds de tables dans les pauvres petits orteils...mais je m'éloigne du sujet!)

    Hier soir, je sors tranquilou du bureau...et là...il pleut! J'vous jure! Exactement la même mésaventure que l'année dernière! Alors que cela m'arrive une fois, ok...je joue de malchance! Mais alors là! Deux fois de suite! La pluie qui tombe le jour d'inauguration de mes chaussures d'été (que j'inaugure en été, hein! Je ne tente pas le diable en les essayant en plein hiver!)

    Je vous l'avais bien dit! Je suis victime de la malédiction des chaussures!

    Si quelqu'un sait comment conjurer le mauvais sort...je suis preneuse!

     

     

     


    4 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et voilà que cet étrange martien m'appelle! Bon, et bien je vais voir si j'arrive à mieux cerner cet étrange spécimen!

    "-Bonjour

    - Bonjour, je me disais que ce serait plus simple de parler de vive voix. Donc vous m'avez dit que vous souhaiteriez découvrir le judo.

    - oui j'ai fait de la lutte et j'aimerais faire un peu de judo. Et vous? Vous faites du judo, c'est ça?

    - oui...Les cours pour adultes sont les lundi et vendredi...mais on met aussi en place des cours le mercredi...

    - d'accord, on fera un combat judo et lutte?

    - Heu...on verra à la rentrée!

    - Vous aimez le sol?

    - Si vous voulez vous inscrire vous pouvez nous retrouver au forum des associations...

    - Mais vous aimez le sol?

    - les combats au sol ou debout ont chacun leur avantages et inconvénients

    - Vous allez me mettre la pâté avec vos 20 ans de judo

    - ...

    - Bon et bien à la rentrée alors!

    - au revoir!"

     

    C'est qui ce type? Il ne m'a pas demandé où avaient lieu les cours, ni où avait lieu le forum des associations. Il ne m'a rien demandé concernant les cours, c'est moi qui lui ai dit. Aucune question sur le prix de la cotisation, l'organisation des cours, le niveau techniques des cours,etc. Il revient à la charge avec ses combats au sol. Heu...vraiment bizarre comme mec! 

    Mais ce n'était pas fini!

    A peine raccroché : 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et c'est après ces quelques échanges que je suis allée voir Namoureux! 

    Namoureueueueueueueueueueux! Toi qui parles l'homme couramment...je suis parano ou je dois mordre?

    Réponse de Namoureux : il est bizarre ce type!

    Ah! ça ne vient pas que de moi! Toi aussi tu trouves qu'il est bizarre ce martien! 

    Nous avons convenu d'une chose simple : attendons la rentrée pour voir de mes propres yeux ce mec bizarroïde! J'agirai en conséquence!

    Mais ce qu'il y a de sûr, c'est que je garderai un oeil sur lui! Je le surveillerai comme le lait sur le feu!

     

    Fin de l'épisode de Miss Obou et le mec bizarre...jusqu'à la rentrée?


    4 commentaires
  • Sujet du jour : les hommes.

    Oui, je sais…vaste sujet ! Par où commencer ? Où veux-je en arriver ? (c’est moche comme tournure de phrase « veux-je »…vous ne trouvez pas ?)

    Bon, partons d’un point sûr : les hommes et les femmes ne viennent pas de la même planète. Les premiers viennent de Mars et les secondes de Vénus. Ok. C’est un fait établi (adieu les choux et les roses !) Il faut donc un traducteur, un dictionnaire homme-femme pour comprendre leurs faits et gestes mais aussi ce qu’ils ont dans la caboche.

    Mais parfois, vous avez beau essayer d’utiliser vos connaissances dans le domaine du marsien…ça ne marche pas ! Vous ne comprenez pas ce que cet énergumène en face de vous essaye de vous dire. Dans ce cas-là, il vous faut un décodeur et moi, j’ai un décodeur perso à la maison, un décodeur qui vient en droite ligne de Mars…j’ai nommé Namoureux !

    Alors l’autre jour, quand j’ai eu à faire avec un spécimen de Mars et que je ne comprenais pas ce qu’il me voulait et bien j’ai appelé Namoureux au secours en lui exposant la situation.

    Ma question était simple : que me veut ce type ? Il veut faire le gars gentil ? C’est un gros lourd qui essaie de me draguer ? Il est un peu stupide sur les bords ? Namoureux, est-ce que je dois mordre tout de suite ce type ou pas ?

    C’est vrai quoi ! Je ne veux pas passer pour une sainte-ni-touche mais je veux que les choses soient claires ! Quand on me drague ouvertement (cas très rares, il faut bien le dire !) je remets le gars à sa place directe. S’il veut juste être sympas, ok, je suis sympas aussi (enfin, je ne mords pas, quoi !) Mais là, je ne savais pas sur quel pied danser ! Je ne savais pas s’il fallait que je le remette à sa place (au risque de passer pour quelqu’un de froid) ou s’il fallait que je rigole de ces âneries !

    Je vous dresse le tableau :

    Vous savez (ou vous ne savez pas !) que je suis présidente d’un club de judo, donc je reçois régulièrement des coups de téléphone (surtout en cette période) de personnes qui sont intéressées par les cours de judo…autrement dit, il ne faut pas que je remballe le premier inconnu qui m’appelle sous peine de faire fuir les potentiels adhérents et de faire couler le club !

    Lundi midi, je déjeunais tranquilou au soleil une petite salade de carottes râpées, quand tout à coup, je reçois un sms :

     

     



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais en voilà une idée qu'elle est bonne! Je suis toujours contente quand quelqu'un me dit ça! Un adhérent de plus, on n'a pas le luxe de cracher dessus et il faut user de toute sa séduction pour convaincre la personne en question que, oui, le judo est le meilleur sport au monde, et qu'il faut qu'elle vienne dans notre club! Mais faire tout ça par sms interposé, ce n'est pas très pratique! Lui expliquer les horaires, les inscriptions, les différents cours qu'on propose, etc. Donc, je me dis que ce serait plus judicieux d'appeler ce brave monsieur!

    Je compose son numéro. ça sonne, ça sonne, ça sonne...mais personne ne daigne me répondre! Bon tant pis! Je raccroche et je reçois un nouveau sms : 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Petit aparté pour celles qui ne connaissent pas les sports de combats. Au judo, il y a deux types de combats qui sont travaillés : les combats debout et les combats assis (ou "au sol") Donc la question "vous aimez le sol" peut être traduite en toute innocence par "est-ce que vous aimez les combats au sol?"...traduit en "toute innocence"...mouais, ça fait bizarre quand même quand quelqu'un vous pose cette question de but en blanc! 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je reprend mon repas en me disant qu'il faut que j'arrête de voir le mal partout, que c'est normal qu'il me parle de combat au sol dans une conversation qui tourne autour du judo, que c'est juste un mec un peu bizarre, qu'il faut que j'arrête de jouer les saintes ni touches, qu'il n'a rien fait de mal...etc

     

     

    Le premier épisode Miss Obou et le mec bizarre s'arrête ici.Dans notre prochaine épisode, vous verrez comment cet étrange personnage m'a appelé et a continué à m'envoyer ses étranges sms!

     

     

    * bien sûr que les noms ne sont pas les bons!!!!!!


    1 commentaire
  • Je me sens comme un condamné qui avance vers la guillotine...

    Voilà...le dernier jour de vacance se termine!

    Demain, retour à la routine : train-boulot-dodo

    J'espère que vous voyez à quel point je suis enchantée par cette perspective! Je suis ravie de devoir retrouver mes habits de pingouin constipé pour plaire aux clients (et au chef!), ravie de revoir mes collègues râleuses et ravie de quitter mes grasse mat', glandouillage au soleil, rando trop top!

    M'enfin, à ce qu'il parait...on n'a pas le choix! Enfin, si...on a toujours le choix! Je pourrais choisir de dire merde à mon chef, de claquer la porte et de faire une sortie théâtrale...sauf que, forcément, le salaire à la fin du mois ne serait pas le même! Ben vi! C'est sûr! Enfin pour ce que je gagne...figurez-vous que j'ai découvert il y a quelques temps que je gagne moins que quand j'étais en thèse (ça, je le savais!) par contre, je dois payer plus d'impôt! Oui, oui, oui! J'ai un salaire plus petit et je paye plus d'impôt! Super logique non! Alors voyez-vous, quand je constate que, de toutes façons, entre EDF, les impôts, les bagnoles et le loyer,je dépense plus que ce que je gagne, on pourrait se demander à quoi ça sert d'aller bosser! 

    Le moral? Si! ça ne se voit pas mais je suis super à fond! Si, si, si! J'vous assure! A fond les ballons!

     

    Que vous dire...voyons voir...

    J'ai fait 3 parties de fléchettes avec Namoureux! La première, j'ai bien cru que j'allais gagner mais Namoureux a fait une belle remontée et a gagné! La deuxième partie était encore plus serrée et Namoureux m'a devancé de trois fois rien! Quant à la troisième partie...oulàlà! L'apéro commençait à avoir de l'effet sur mes tires et Namoureux a largement gagné! Je l'aurai un jour! Je l'aurai! Mouarf mouarf mouarf! D'ailleurs, on a découvert que Minou était un fan des fléchettes dès qu'il y en a une qui tombe par terre (oui, il nous arrive de viser très sérieusement la cible et de voir notre fléchette se planter lamentablement dans le sol! Allez comprendre pourquoi!) Minou se jette sur cette fléchette comme la misère sur le pauvre peuple et l'attaque comme si c'était un lézard! A mon avis, Minou n'a pas toutes les connexions de bien faites dans sa caboche! Il a du louper l'étape de l'imagier dans sa tendre enfance!

     

    Bon, sur ces paroles sans intérêt je vais vous quitter pour aller faire un brin de toilette avant d'aller au lit...va falloir reprendre le rythme de la vie active!


    5 commentaires
  • Alors? Quoi de neuf par chez vous?

    Ici tout baigne! Et ça y est! Il pleut! Alléluia! Les températures redescendent un peu et l'air devient respirable! Bon, par contre, y'a des dégâts et une ado qui était par là a été sérieusement blessée...

    Pour parler de choses plus gaies : les vacances! Trop top moumoutte!

    Qu'est-ce que j'ai fait de beau? Et bien j'ai fait des macarons avec ma môman! Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais j'avais suivi un cours pour apprendre à faire des macarons. Et là, j'ai voulu mettre en pratique ce que j'avais appris. Et pendant une après midi, ma môman et moi avons cuisiné, mélangé, surveillé les températures des mélanges, utilisé une poche à douille, et fait marcher le four à donf...pour un résultat qui n'est, certes, pas optimal...mais qu'est-ce qu'on se régale avec nos macarons au chocolat! Miam miam miam!

     

    Et puis hier, Namoureux et moi sommes partis en montagne. Il y avait un sommet qui me faisait de l'oeil depuis fort longtemps et jamais je n'étais allée là-haut. Alors, j'ai motivé Namoureux pour qu'il m'accompagne lors de cette balade. Il y avait plusieurs itinéraires qui nous menaient au sommet tant convoité. Nous en avons choisi un tranquilou, pas de passages difficiles, un "petit" dénivelé de 600m et une balade faite en 4h30. Bref, un petit tour fort sympathique nous attendait. Conditions météo vérifiées, sac à dos remplis, chaussures au pieds...nous voilà prêt pour l'aventure. Enfin, presque prêt! Il nous manquait l'essentiel : de quoi manger! Nous faisons donc un petit détour pour acheter de quoi nous sustenter puis, zou, nous partons à l'aventure!

    Namoureux me dit qu'il compte sur moi pour le guider jusqu'à notre point de départ! Surprise mais fière de cette nouvelle responsabilité, je sors la carte et étudie la route que nous allons devoir emprunter. Oui...mais c'était sans compter sur Namoureux et l'absence de confiance qu'il a en moi quand j'ai une carte en main...Il préfère s'arrêter sur le bas côté de la route pour étudier la carte plutôt que de me demander l'information qu'il recherchait...Namoureux, quoi! Bref, je constate qu'il n'a pas besoin de moi et me met à regarder le paysage qui nous entoure...j'adore ce paysage! Il est trop beau! Et puis tout à coup, nous manquons la petite route que nous devions prendre...Namoureux me dit "ce n'est pas cette route qu'il fallait prendre?"...tient? On a besoin de moi tout à coup? Faut que je sorte de ma contemplation du paysage? Ben je croyais que Namoureux avait tout repéré! Je rebranche le neurone et ne cherche pas à comprendre (une nana qui vient de Vénus ne comprendra de toute façon jamais un gars qui vient de mars!!!) Bref, je me replonge dans la carte (de toute façon, maintenant, il suffit de suivre la route et notre point de départ est au bout de la route!) Nous arrivons à un espèce de hameau et là, Namoureux me demande où il faut aller : tout droit, lui dis-je! Oui mais "fais voir la carte...on est là...on va là...donc ok on va tout droit" vérifie-t-il! Ben vi! C'est Namoureux!

    Bref, nous arrivons à un premier parking et nous sommes censés continuer la route pour aller à un deuxième parking qui sera notre point de départ de notre balade...sauf que la route...ben elle est barrée! Y'a plus de route! Impossible d'aller au deuxième parking! Nous sommes dans l'obligation de nous garer ici! Pas de problème...sauf que nous sommes à quelques 7km plus loin et 600m plus bas que là où on devait être! Mouarf mouarf mouarf! La balade commence bien! 

    Namoureux saisi la carte et nous programme un itinéraire intermédiaire en me précisant que ce n'est pas sûr que nous puissions atteindre notre objectif. Oui mais non! Je veux monter au sommet moi! Bon, ok, pas de caprices! On verra bien ce qu'on pourra faire (ou ne pas faire) à cause de ce départ plus loin que prévu!

    Nous voici donc partis à l'aventure! Un chemin qui monte tranquillement...et ensuite ce petit chemin ne monte plus du tout tranquillement! Bon sang que ça grimpe! Qui est-ce qui a eu l'idée de faire des sommets aussi hauts? Je transpire à grosses gouttes! Je parie que j'ai perdu au moins 10l d'eau!!!

    Un tournant...je suis sûre qu'après ça, on aura un peu de plat...ah ben non! C'est une nouvelle montée! Et là? Non plus! ça monte, ça monte! ça n'en finit plus!

    Mais bien évidement, à un moment, nous arrivons à un sommet. Namoureux m'annonce que nous venons de monter 700m de dénivelé! Ah quand même! Je me disais aussi que ça montait un peu! Mais là...à la fin de cette montée (nous n'avons pas encore atteint le sommet tant convoité, hein!) J'ai le souffle coupé par tant de beauté! Un paysage comme je l'imaginais! Fini les forêts qui nous empêchent de voir plus loin que le bout de notre nez. Ici, c'est la praire à perte de vue. Quelques sapins par-ci par-là, des gentianes et des vératres, au loin, les cloches d'un troupeau de vaches. Et me voilà replongé 10-15 ans en arrière quand nous allions en vacances avec mon grand-père et toute la famille. Le même paysage que j'adore!

     

    Salut la compagnie!

     

    Alors nous partons à travers cette prairie, nous croisons les vaches et le soleil nous accompagne.

    Puis, nous nous trouvons un petit coin tranquille pour manger, en face d'un pierrier...où nous découvrons une vingtaine peut-être même une trentaine de bouquetins. Trop cool!

     

    Salut la compagnie!

     

    Et ensuite, je suis partie seule, j'ai abandonné Namoureux et je suis partie à l'assaut de ce sommet qui me tentait tant! Encore quelques 250m de dénivelé! Il fallait parfois faire un peu d'escalade facile et je me suis bien souvent aidé des mains pour arriver à grimper...mais bon sang que c'était magnifique! 

    Je vais passer pour une nana complètement stupide...je ne pensais pas qu'on pouvait trouver quelques choses de beau au point d'en pleurer...Et bien là, bon sang, je vous assure que j'en avais les larmes aux yeux tellement j'ai trouvé ça splendide (et tant pis pour celles et ceux qui vont me trouver bien stupides!)! Des montagnes à perte de vue d'un côté, une plaine et les villes de l'autres côtés, les oiseaux à seulement quelques mètres au-dessus de nous. Une impression de liberté, de plénitude et, si on oublie les touristes qui traînent dans le coin, une impression d'être seule, au bout du monde!

    Malheureusement, je n'avais pas mon appareil photo (toujours pas de batterie pour mettre dans mon appareil!) et je n'ai pu faire que des photos avec mon téléphone portable. Malheureusement-bis, je ne retrouve pas le câble pour récupérer mes photo sur mon portable...vous les aurez peut-être un jour (si vous êtes sages!)

    Mais déjà il fallait faire demi-tour, retrouver Namoureux et prendre le chemin du retour pour ne pas se faire surprendre par les orages qui étaient annoncés pour la fin de la journée. Alors je me suis mise en route pour retrouver Namoureux. 

    Pour le retour, nous avons pris un autre chemin que celui que nous avions emprunté à l'allée. Et, après avoir à nouveau traversé cette si belle prairie, nous nous sommes retrouvés sur un petit chemin super étroit à flanc de montagne...je peux vous dire que nous n'en menions pas large! On a traversé des pierriers...ce que je n'aime pas ça! Tu as l'impression que tout va s'ébouler sur toi et que tu vas te retrouver au pied de la montagne bien plus rapidement que prévu. 

    Nous avons redoublé de prudence et nous avons franchi ces obstacles sans encombre, même si le vertige de Namoureux a été mis à rude épreuve! Heureusement, un goûter l'a requinqué une fois tout ça fini, lorsque nous avons retrouvé un chemin bien large et tout à fait tranquille!

    La descente a fait travailler les genoux! C'est là qu'on voit que le temps passe! Quelques années en arrière, j'aimais les descentes et là, on se rend compte que les genoux n'aiment pas particulièrement les descentes et ils commencent un peu à tirer...Mais peu importe! Le jeu en valait la chandelle et je suis plus que prête à recommencer cette balade, à remonter sur ce sommet et à revivre ces moments de bonheur! Une des plus belles balades de ma vie!

     

     

    Aujourd'hui, pas de balade de prévue (et heureusement, vue ce qui dégringole du ciel!) par contre, avec Namoureux, on s'est acheté notre cadeau que nous nous étions promis au mois de janvier, pour notre 6ème anniversaire de vie commune (mieux vaut tard que jamais!) : des chaussures de danse. J'avais un magasin en tête par chez nous pour acheter ce genre de truc. Nous y sommes allés, nous avons trouvé des chaussures très jolies...et puis nous avons regardé le prix : plus de 200€ la paire de chaussures soldée...heu...comment dire...avec deux paires à acheter...non! ça ne le fait pas! Hors budget!

    Nous voilà donc ressortis du magasin bien vite! Je suis un peu déçue parce que je ne sais pas où est-ce que nous pourrons trouver des chaussures de danse dans notre budget.

    Tant pis, nous avons d'autres choses à acheter en ville, nous verrons pour les chaussures de danse une prochaine fois. 

    Et là...on passe devant un autre magasin qui vend des chaussures de danse...des jolies chaussures de danse. Alors, certes, le choix est moins important...mais les prix sont divisés par 2! Voilà qui est bien mieux! Nous rentrons donc dans ce magasin et nous trouvons notre bonheur!

    Nous voilà chaussés pour l'année prochaine! Reste à trouver à quel cours de danse nous allons aller! J'ai hâte de les essayer en cours de danse! J'ai d'ailleurs été surprise de la stabilité que j'avais dans ces chaussures! Moi qui ne suis pas très "chaussure à talon"...et bien là, mes chaussures n'ont, certes, pas un talon aiguille...mais elles ont tout de même un talon et je suis tout à fait à l'aise avec! Des chaussures magiques, sans aucun doute!

     

    Allez, je vous laisse! Un pote devait venir nous voir en début de soirée mais il n'a pas l'air de venir (sans aucun doute à cause des dégâts dû à l'orage et cette ado blessée...j'espère que lui, va bien!) donc je vais m'occuper sagement autrement...peut-être un peu de repassage pour profiter des températures un peu plus clémentes!


    5 commentaires